Syrie: la révolte jihadiste prend fin – World

Les forces kurdes syriennes ont exclu lundi une rébellion de prisonniers accusés d'appartenir au groupe État islamique (EI), qui a eu lieu un jour plus tôt dans une prison du nord-est, ont-ils déclaré dans un communiqué.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé le retour à la paix dans cette prison, ajoutant que quatre de ses arrestations dimanche soir ont finalement été retrouvées dans l'établissement.

Des tensions ont éclaté en Syrie à la prison de Ghouiran à Hassake, dans le nord-est de la Syrie, où près de 5 000 prisonniers de «nationalité différente» sont soupçonnés d'être liés à l'EI.

"La situation carcérale est sous contrôle total", ont déclaré lundi les Forces démocratiques syriennes (SDF), une coalition dirigée par des combattants kurdes, dans un communiqué.

Le communiqué indiquait que "des terroristes de l'Etat islamique" avaient réussi à briser les portes de leurs cellules et "pris le contrôle du rez-de-chaussée de la prison".
Les forces antiterroristes engagées auprès des FDS "sont intervenues directement, ont mis fin à l'insurrection et ont sécurisé un centre de détention", selon le texte.

Ne t'échappe pas

"Les détenus n'ont pas fui", indique le communiqué un jour plus tôt, un porte-parole des FDS et un responsable inconnu avaient évoqué les réfugiés sans donner de chiffres.

Un an après l'annonce, le 23 mars 2019, de la destruction du califat de l'EI en Syrie, des groupes kurdes continuent d'arrêter environ 12000 djihadistes dans plusieurs prisons du nord-est de la Syrie.

Il s'agit de Syriens, d'Irakiens, mais aussi de 2 500 à 3 000 étrangers d'une cinquantaine de pays.

Si les Kurdes ont initialement demandé le retour des combattants étrangers dans leur pays d'origine, ils ont abandonné leur idée de les juger en Syrie car les Occidentaux qui ne veulent pas retourner leur patrie tardent.
(dpa / nxp)

Créé: 30 mars 2020, 14h18.

Syrie: la révolte jihadiste prend fin – World
4.9 (98%) 32 votes